Les étiquettes Stickerkid, test et avis

Maxi Crapule va rentrer au CP début septembre. A ce titre, il a reçu une liste de fournitures scolaires que nous nous sommes empressés d’acheter afin que tout soit plié dès le début des grandes vacances. Le partenariat proposé par StickerKid arrivait donc à point nommé!

StickerKid est une entreprise Suisse, la qualité de leurs étiquettes est optimale.

Le pack a été commandé un lundi et reçu le mercredi suivant, ultra rapide. J’ai donc demandé aux Crapules de m’aider à préparer les affaires de classe de Maxi, ils se sont appliqués à coller les étiquettes, il faut dire que c’est un jeu d’enfant!

Afin de ne pas dévoiler le nom de famille de mon fils, j’ai volontairement flouté les photos.

Le rendu est top, mon fils est fan de la couleur verte, nous avons donc choisi ensemble sur le site le design de ses étiquettes en fonction de ses envies, il y a un paquet de choix! La calligraphie, la couleur, le petit dessin à côté…Tout est personnalisable, nous avons mis une 20aine de minutes à choisir ce qui lui convenait le mieux.

Ce qui me plaît énormément, c’est l’offre pléthorique du site. Il n’y a pas que les étiquettes dans la vie, y’a les posters aussi 😉 Et les porte-clés, et même des étiquettes avec la photo de ta Crapule!

En ce moment, il y a de superbes offres promos, alors on n’hésite pas, et on prépare la rentrée tranquillement avec StickerKid.

Voici mon code promo: LMDDC-SK10 (-10%, valable jusqu’au 15 août 2019)

Merci à Stickerkid, et plus particulièrement Chemya pour son offre découverte.

Publicités

Retour et rentrée à la crèche

Lundi 24 août 2015

Cher journal,

Demain c’est un grand jour pour mes tout-petits. La rentrée à la crèche. La première année pour ma Mini Crapulette de 8 mois. La seconde pour ma Maxi Crapule de 22.

Pour lui, ce sera simple, facile, du connu. Il connaît l’environnement, les anims, et retrouvera ses petits copains et copines. Son adaptation à lui fut rapide. Il ne m’a jamais fait de crise de séparation ou d’aurevoirs larmoyants. Tout juste de petit « hin hiiin » quand je venais de le laisser une fois ou deux matins. D’ailleurs, il regarde les enfants qui pleurent d’un air interrogateur. « Mais pourquoi il pleure celui-là? »

Pour Mini Crapulette je le sens vraiment moins. Elle me fait déjà sa crise de la séparation alors qu’on n’est jamais séparées. Ses yeux ne cherchent que mon visage dès qu’elle n’est pas dans mes bras. Pour son frère, j’étais toute aussi proche, mais il ne me faisait pas de crises dès que je me séparais de lui. Il est toujours allé dans d’autres bras sans problème. C’est comme si elle n’osait pas rire, jouer, s’amuser sans moi. Je suis sûre que cela ne durera pas, qu’après quelques minutes elle s’arrêtera de pleurer, et s’autorisera à rire aux éclats comme elle aime le faire après des guilis dans ses petits plis. Mais devoir la laisser, partir, alors que ses larmes coulent à flot sera très, très dur pour moi.

Mardi 25 août 2015

Cher journal,

Aujourd’hui, nous sommes allés tous les trois à la crèche, à 9h. Maxi Crapule a tout de suite repris ses marques, joué aux jeux qu’il connaît déjà, dit bonjour (« coucouuuu ») aux anims qu’il adore, fait le foufou avec une caisse à roulettes.

Mini Crapulette a, comme prévu, beaucoup pleuré. Tout est neuf pour elle. Les jeux, les visages, les cris, l’atmosphère. Cela va être long pour elle de s’adapter à tout ceci, mais elle y arrivera. De toute façon, y a pas le choix. Le boulot arrive dans un mois, l’adaptation va se faire progressivement. On prendra le temps car on l’a.

image

Maxi Crapule en mode "rentrée 2015"

image

Mini Crapulette en mode "qu'est ce qui se passe? 2015" 🙂