La séparation

Ca y est. C’est fait. On s’est quitté comme le seau et la serpillère. Comme le pain et le beurre. Tchao. Bye.

Ca s’est passé vite. Fallait pas qu’on regrette. C’est un commun accord, et les séparations de ce type marchent bien en général.

On a fait tellement de choses ensemble. Tu m’as soutenue dans les mauvais moments. Et dans les bons tu étais ma douceur. Je vais te regretter, ça oui.

Je ne te verrai plus tous les matins, avec ton air coquin, aguicheur parfois. Et quand je plongeais mon regard en toi, tu frétillais.

On a grandit ensemble, ri ensemble, grossit ensemble.

Tu étais mon soutien.
Tu es ma tristesse.
Tu seras mon regret.

C’est une nouvelle vie qui m’attend. Une vie sans toi. Sera-t-elle amusante/sympa/ennuyeuse/triste? Je ne le sais pas.

Ce que je sais, c’est que mes bourrelets vont disparaître.
Je ne vais pas me laisser mourir de faim. Je ne suis pas du genre à avoir un noeud de tristesse dans l’estomac. Je ne vais pas m’apitoyer sur mon sort.

La vie parfois c’est dur.

La vie souvent c’est compliqué.

« Mais la vie sans toi…je sais pas »

image

Alors adieu…Nutella!!

Publicités