Les figurines Schleich

 

20180706_1430541953836879.jpg

20180706_1506371205863099.jpg

Dans la catégorie jeux pour enfants, je demande les figurines animales!

Il y a 2 mois, nous avons reçu dans le cadre d’un partenariat, un lot de figurines Schleich, la gamme « wild life », avec une multitude d’animaux sauvages, tels qu’un lion, un serpent, la famille zèbre…

Si vous ne le saviez pas, Schleich est une marque allemande qui existe depuis 80 ans et qui fabrique des figurines animalières peintes à la main, ce qui fait qu’elles sont très réalistes. Au-delà de ça, les figurines jouent un rôle essentiel pour le développement des enfants car elles leur permettent de se créer des univers et des histoires.

En plus des figurines nous avons été invités au parc botanique et zoologique de Mulhouse. Nous avons pu mettre en situation nos animaux, les Crapules ont adoré trouver la figurine associée à l’animal qu’ils découvraient en vrai dans le parc.

C’était vraiment une magnifique journée, nous avons appris énormément de choses sur la sauvegarde des animaux notamment ceux en voie de disparition. Les Crapules ont fini par déballer tous les animaux dans l’herbe et se sont inventé des histoires avec l’herbe et les branches trouvées aux alentours.

Mon partenariat avec la marque se termine par un concours, où il suffit de poster sur votre page Facebook une vidéo de vous ou de votre enfant imitant le cri de son animal favori.

Voici la vidéo des Crapules

N’oubliez pas de noter le « #schleichtonzoo » afin que l’on puisse retrouver votre vidéo facilement! (Sur la publication, pas nécessairement dans la vidéo)

Voici le lien du concours sur ma page:

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2147950668612655&id=802076453200090

Bonne chance à tous!

Publicités

Le mélange de nos différences

Ya pas à tortiller du cul pour chier droit. On est différent sur tous les points. A tous les niveaux. Des pieds à la tête. De Mars à Vénus. Mais on le sait. Et on l’oublie. Enfin plutôt ça s’emplifie au fil des ans. On s’est connus tôt. Jeunes. Beaux. Aujourd’hui on est toujours jeunes et beaux (quoi?), on a juste 10 années de vie de couple en plus. Fin du lycée début des études. Fin des études début de la vie active. Fin de l’insouciance début des responsabilités. Faut grandir ensemble et c’est pas de la tarte. Je dirais même plus, ce n’est pas de la tarte flambée…
On a de la chance, on a déjà fait pas mal de choses ensemble. Juste tous les deux. Des voyages, des sorties, des soirées, des délires, des coups de tête, des prises de tête, ta tête de noeud. 😉 On a loué, on a acheté, on a procréé, on a hésité, on a recommencé. Deux bébés, deux beautés, double bonheur.
Certains diront que les opposés s’attirent, moi je dirais qu’à chaque situation son diction. Pierre qui roule n’amasse pas mousse car l’hirondelle ne fait pas le printemps quand l’hôpital se moque de la charité. Punaise j’ai l’impression de faire un slam. Grand corps malade. Petit corps plein de nutellasain. 🙂
La différence majeure de nos façons d’être concerne l’argent. Dépensière vs econome. Ou « je dépense donc je suis » vs « je m’appelle Picsou ». On n’a pas eu les mêmes vies, ceci explique peut-être cela, un tiens vaut mieux que deux tu l’auras. On ne voit pas la vie de la même manière. Carpe Diem vs « ca sert à quoi d’acheter une deuxième housse de couette »…Je pense bleu tu penses rose. Je dis oui tu dis non. Mais comment ils ont fait ces deux là pour se rencontrer et s’aimer?
Il y a 10 ans je pensais que ces petits « défauts » s’estomperaient. Je pensais que notre relation évoluerait et grandirait comme nous. Je ne dis pas, j’en ai aussi des défauts. Chuuuut. J’aime pas le dire (qui aime? Levez le doigt! Voilà personne c’est ce que je dis). J’adore jouer de ça lors de mes entretiens d’embauche, à la question « citez vos 3 défauts et vos 3 qualités » (on l’a tous eu celle-là hein), finir sur un « oui, en somme, vous avez les défauts de vos qualités ». Hé ouai toc dans le pif paf pouf. Revenons à notre tête de turc nos moutons. Le fait est que notre relation a évolué. Elle est devenue plus sûre. On sait d’avance sur quoi on va se prendre la tête. Limite c’est pas du jeu. C’est pour du beurre. Mais ça déraille. Et vlan ça repart en vrille. Faut se rappeler pourquoi on s’aime, comment c’est arrivé. Tout ce qu’on a vécu. Les réussites (mon bac) les échecs (ton bac) les prouesses (mon permis) les certitudes (ton permis) les exploits (mon compte épargne) les exploits sur-humains (notre compte joint)…Des efforts. Voilà où on en est. Il faut faire des efforts pour ne pas lâcher, ne pas abandonner.
Oui mais c’est sa raison d’être! 🙂 Malgré nos disparités qui semblent faire le grand écart tous les jours un peu plus, je ne peux pas me passer de toi. Trop de choses trop de cumul. Notre point commun ce sont les dix dernières années. Dix ans ensemble, c’est pas rien si? Et au bout de ces dix ans, le mélange de nos différences qui sont devenues deux petits êtres fragiles mais tellement, tellement NOUS. Tes yeux, ma bouche. Mon sourire ton regard. Tes cheveux mon menton. Le parfait mélange de nous deux sous la forme de deux crapules. Rien d’étonnant en fait ^^
Alors même si pour le moment ça nous paraît insurmontable, quand on gratte bien, fort, comme un ticket à gratter du tabac-journaux, on entrevoit les dix années suivantes, où le meilleur viendra percer ce mauvais nuage au-dessus de nos têtes.

Ou alors il percera directement ta tête et on pourra écrire un nouvel épisode de Game of Throne avec tes entrailles mwahahahahaha!!!!

Je ne suis pas une psychopate tu sais.

Gnignigniiiiiii