Dix ans et demi

Et voilà, on y est. Déjà 10 ans et demi de passés.

Hier encore on était au lycée. Tu me prenais la main dans le couloir menant à la classe d’Espagnol. On créait la surprise autour de nous.

Hier encore on se lançait dans le monde du travail avec plein d’espoir. On commençait à bâtir notre petite vie tranquille. On cherchait notre premier appartement, en compagnie de nos parents. On se projettait dans notre futur sans penser vraiment à ce qui pouvait nous arriver. Sans se poser de questions.

Hier encore on installait nos meubles dans cet ensemble de pièces qui deviendraient notre quotidien. On ouvrait cette porte en se sentant fiers de faire comme les grands. On avait notre chez nous, on etait passés de l’autre côté de la barrière.
Enfant/Adulte.

Hier encore on s’étalait un peu plus dans notre nouvelle vie en devenant propriétaires. On cassait des murs pour en reconstruire d’autres. Comme dans la vraie vie. On entamait notre vie ensemble avec la routine qui va avec. Qui aurait pu mettre fin à notre histoire aussi. Mais qui n’a finalement pas réussi.

Hier encore on apprenait qu’on serait bientôt trois. Quatre avec le chat. On vivait ensemble mais pas de la même manière cette nouvelle étape. On s’éloignait déjà.

Hier encore j’allais voir notre tout-petit-tout-neuf bébé à l’hôpital. Des épreuves difficiles pour nous qui pensions nous connaître si bien. Des jours passés à angoisser et finalement, un bébé-tout-neuf qui nous a mis d’accord. Il allait se battre pour vivre et nous amènerait vite un nouveau souffle, une nouvelle ambiance dans notre vie. Comme quand on achète le dernier Guetta. Version Lara Fabian pour les cris.

Hier encore on apprenait qu’on serait bientôt quatre. Cinq avec le chat. S’éloigner encore…apprendre à s’adapter vite. Devenir parents d’une famille « type ». Deuzadultes deuzenfants. Un chat. Toujours là celui-là.

Hier encore je devenais maman pour la seconde fois. Et découvrais ce sentiment étrange de devoir aimer deux êtres aussi fort. Tout en continuant à t’aimer toi.

Hier encore on se prenait la tête pour des conneries, je disais noir tu disais gris, poil au menton (j’ai pas trouvé de rime avec « gris »…). Ah non! Ca en fait c’était vraiment hier. Hé oui, même après dix ans et demi tu ne sais toujours pas que j’ai de toute façon raison…

Aujourd’hui on se comprend mieux, les petits grandissent (bouhouhouuuuu) et ça nous rapproche, finalement. On a encore pas mal d’étapes à passer, mais pour le moment, ca gère dans l’étagère, espérons que ça continue!

Parce que demain c’est mardi, et « le mardi c’est raviolis ».

Complètement folle celle-là 😁

En même temps j’ai écrit un billet sur nos 10 ans, j’allais pas te rabacher (un peu quand même) la même histoire! M’enfin! Crapule va.

Publicités

La pédiatre

Avec un nom qui commence comme PEDIcure et qui termine comme acariATRE, fallait s’en douter. Les visites chez la pédiatre, ça aurait pu être une bonne chose. Mais en fait non.

Pour plusieurs raisons. Tu sais maintenant que Maxi Crapule est un préma de 32 semaines. Il est donc né pile poil deux mois avant terme. Ces deux mois sont des « manques » dans son développement, neurologique entre autre, et donc on parle d’âge corrigé lors des visites de contrôle. Histoire de bien te rappeler qu’à cause de toi (oui tu développes un fort sentiment de culpabilité quand tu donnes naissance bien avant la date prévue), ton bébé est sans cesse « en retard ».

– il a donc 3 mois et demi ce bébé? Ah oui 6 semaines âge corrigé, très bien, voyons ce qu’il sait faire…

Euh…alors quand on commence à parler de l’âge de bébé crapule en mois et qu’on revient d’un coup d’un seul à un âge en semaines, j’ai envie de te dire que j’ai cru avoir donné naissance à Benjamin Button.

On nous répète sans cesse qu’il ne faut pas comparer, pourtant chez la pédiatre, on ne fait que ça, comparer. Et le pire, c’est qu’on compare à une « norme ». Bon, on pourrait débattre sur ce sujet longtemps, donc continuons notre commérage développement d’arguments sur « quoi penser de celle qui suit mon enfant depuis sa naissance ».

Je pensais qu’elle serait une alliée de choc. Mais quand je vois certaines réactions de mamans, j’ai l’impression que les alliées se sont transformées en source de stress inépuisable. A tel point qu’il m’arrive de tomber (aïe) sur des questions de mamans déboussolées:

– on m’a dit de ne donner de l’eau à mon nourrisson qu’en cas de fièvre ou de forte chaleur, mais j’ai l’impression qu’il a soif, qu’est-ce que je fais?

……………………………………………………….

Ben moi j’dis NE DONNE SURTOUT PAS D’EAU A TON NOURRISSON, TU RISQUERAIS DE L’HYDRATER.
Au-delà de mon jugement (oui j’ai jugé cette petite maman, désolée, je suis faible), je trouve que d’en arriver à se poser ce genre de questions, ça fait carrément flipper!! Ils ont perdu la tête (depuis qu’ils ont vu Suzette) les pédiatres ou quoi? Ou la péridurale a été largement surdosée pour cette petite maman perdue, mais franchement, il se passe quoi là? On nous met du doute là où on n’en a pas besoin, me trompe-je?
Petite aparté: cette question m’a rappelée celles que l’on trouvait à l’époque (j’ai 150 ans) dans « OK Podium » et autres magazines d’ados: « j’ai des pertes blanches, suis-je NORMALE? ». Voilà c’est tout 🙂

Et inversement pour les vaccins. Maintenant la mode, c’est de ne plus vacciner. Alors bon, moi je ne fais que les vaccins obligatoires hein, donc je ne dis pas. Pourtant on m’en a conseillé des vaccins pour Maxi Crapule-Préma! Contre la varicelle-gastro-grippe etc…Pour moi ce n’était pas nécessaire, du haut de ses 2 kilos, son premier vaccin à deux mois suffisait laaaaarge!

Bref, je ne veux pas créer de débat, seulement comprendre pourquoi on en arrive à avoir de tels doutes…

Les mamans: suivez votre instinct! Je ne vous dis pas de donner un mojito à bébé chéri (quoique, s’il dort plus longtemps…), mais faites-vous confiance, ou mieux encore: faites-lui confiance!

Bon, ça c’est dit.

Revenons à ma pédiatre.

Elle n’est ni bien ni pas bien. Elle est dans la norme (maintenant c’est moi qui vais te tracer ta courbe de normalité tu vas voir).
Elle me donne pas mal de conseils et répond à mes questions (« je peux commencer à introduire la viande? » « Et si je lui donne du coca, il tiendra combien de temps sans dormir? » « Décalottage ou pas? »), elle me voit au moins une fois par mois (qu’est ce que j’aimerais en dire autant de mon coupe-tifs) (et de mon esthéticienne -…), elle me fait douter elle aussi (va falloir surveiller son poids, à Maxi Crapule) et pourtant, elle fait comme si elle ne se rappelait pas de nous. Même la secrétaire fait sa tête de « oh non pas elle » quand elle me voit débarquer, c’est pour dire…

Je ne sais pas si je vais changer de pédiatre, ou si je vais voir un médecin généraliste (bon je suis plus rassurée par quelqu’un qui ne voit que des bébés que par un généraliste qui ne se rappelle plus qu’à 6 mois, ce n’est pas un retard si bébé ne marche toujours pas), pour le moment, on continue.
De toute façon, on doit aussi voir d’autres spécialistes, genre ophtalmo et audiologiste. Je t’en ai parlé de celle qui fait des tests auditifs? Faudrait presque un autre billet rien que pour elle, tellement c’est grave d’être à ce point incompétente (ou en manque de clients, et donc à la recherche de fric rapide, au vu des rendez-vous sans résultats mais renouvelés tous les 3 mois « pour retenter, puis votre crapule tient pas en place » –> arrête??? Il a 18 mois, incroyable!), et peu patiente pour une spécialiste enfants…

En tout cas, les conseils, je les pioche un peu partout, puis je fais à ma sauce. Et j’ai l’impression que ça marche 🙂

La fête à la maison avec le terrible two

« Téribeultou ». Ca y est, le groupe Ozone revient en force ou quoi?

Non non, (ouf) il s’agit simplement de ce moment, où ton bébé se transforme en cette chose, râlante et chouinante, et qui dit « non » à tue-tête. Joie et bonheur d’avoir conçu ce petit être. C’est souvent à ce moment là qu’on le regarde faire une crise et qu’on se dit « oh pu***n qu’est ce que j’ai fait, où sont mes 20 ans, où est ma patience, je savais que j’aurais mieux fait de regarder ma série tv ce soir-là, où est le moooonstre qui m’a fait ça??? » (« Où est ma taille 38 » et « où sont mes clefs », c’est pour un autre chapitre).

En fait, autour de ses deux ans (un peu avant, beaucoup après), l’insolent se rend compte qu’il peut dorénavant
– marcher seul: se cogner cinq fois contre le mur et rater sept fois la même petite marche, oui, c’est marcher. Et ça veut aussi dire que « tiens, je peux faire une crise pour descendre de la poussette, et semer maman dans le grand magasin. Choueeeeette ».
– parler: « gleubelagrakiléoupassijera té », oui, c’est parler. Même que ça veut dire « très chère mère, auriez-vous l’amabilité d’aider ma gente jambe à se soulever, car j’aimerais mon-té ». Souvent, le mot qu’il adore n’est pas aussi long que ça bien sûr. Il ne fait même que trois lettres: N-O-N.

Donc maintenant qu’il sait tomber tranquillement, et contredire aisément, évidemment qu’il va s’en servir! C’est tellement chouette de voir maman et papa s’énerver. Ils ne devraient pas d’ailleurs.
Il faut savoir qu’à cet âge, même si cela ressemble fortement à du caprice, à des crises de folie, voire à une célèbre scène de l’exorciste, il n’en est rien. A cet âge, un enfant ne PEUT pas se rappeler une interdiction. Si on lui interdit de boire le bidon d’eau de javel, ben il va peut-être (avec de la chance) se désinteresser de la bouteille qui le snobe, mais ensuite, il y retournera, parce qu’il aura déjà oublié. Il faut répéter, tout le temps, toutes les heures s’il le faut. C’est comme vivre avec un Alzheimer en fait. Pouces levés! Youhouuuu!

Certes, c’est du boulot, c’est parfois épuisant, mais c’est une période. Ensuite viendront les caprices, le chantage, les mauvaises notes, les heures de colle, les fumages de joint, la délinquance, les brûlages de bus oula oulaaa oulaaaaaa!! On s’égare 🙂

J’ai souvent pris en photo l’accusé ma Crapule faisant une crise de terrible two en puissance, mais je pense que si je postais une seule de ces photos, il me collerait un procès et me déshériterait en me lapidant en place publique. Le même jour. Sous la pluie. Sur un bûcher.
Donc point de photo, en revanche, je me dis qu’avec deux enfants rapprochés, j’ai fait un combo. Une crise de terrible two par an pendant deux ans. On dirait un gain de concours. « Et vous gagnez…le droit d’en chier deux fois plus longtemps!! Si c’est pas du cadeau de malade ça! ». Oh et puis, au final, on l’aura vécu avec Maxi Crapule, donc ça sera les doigts dans le nez de sa soeur pour Mini Crapulette! Et au pire, elle commencera quand ce sera juste la fin pour lui. Ou pas.

Pour le moment, nous essayons de lui expliquer les choses, le pourquoi du « il ne faut pas jeter/taper/crier » et nous répetontontontontons ooops bugg. Un jour, ça portera ses fruits. Sinon, j’irai l’échanger à la maternité. Ben ouais quoi, j’ai pas signé pour un machin tout cassé moi! (Humour)
En même temps, si nous ne faisions pas ça, je pense qu’il comprendrait vite qu’il peut faire tout et n’importe quoi.

N’empêche que ça fait toujours bizarre de voir l’amour absolu de notre vie faire tout ce qu’on s’est dit qu’il ne ferait jamais. « Ah non le mien, il saura tout de suite dire bonjour-merci-aurevoir, il mangera proprement et rangera sa chambre. A 12 mois. Quoi? ». Aux chiottes la mère parfaite!! Libérons (déliivroooons) la maman de toutes ces corvées éducatives 😉 au moins un peu. Non? Ah. Bon ben c’est parti pour l’éducation de Maxi Crapule! Ca va péter de la couche et envoyer du Bepanthen 🙂

Comment tu t’y prends, toi, avec tes Crapules? Tu laisses passer, tu fais de temps en temps, ou tu lâches rien? Dis-moi tout tout touuuuuut!!!

Coup de projecteur: Le Monde de Ninie {concours} + 18 mois de Maxi Crapule

Ce soir, je vais te parler du Monde de Ninie. Un petit monde merveilleux pour les mamans qui souhaitent offrir de jolis choses à leur bébé, et qui pourront avoir une réelle valeur sentimentale par la suite.

La créatrice est une véritable wonder wo-mum, zieute son portrait:
« Mes petites créations sont une véritable passion pour moi. J’ai commencé il y a environ 3 ans.
Je suis maman de 4 enfants, Alexis 26 ans, Maxence 22 ans, Camille ma seule fille 18 ans et Valentin 15 ans. Je vais bientôt être Nanny, pour Octobre, mon Fils Alexis et sa compagne Alvina vont être de magnifiques parents 🙂
J’ai connu mon mari à l’âge de 14 ans et ne nous sommes plus jamais quittés, ça fera 30 ans le 12 juin, j’ai une petite chienne Faustine de 15 ans, 1 lapin de 8 ans Bibi et 1 poisson rouge Bubulle 9 ans ».

Autant dire qu’elle ne chôme pas, notre partenaire du tonnerre!

Ses créations sont faites avec son cœur, et aussi ses petites mains habiles! Tout ça en pâte polymère. Heureusement que ce n’est pas moi qui te fais le cadeau, sinon tu te retrouverais avec une création ressemblant à un teckel croisé avec Kim Kardashian…

Tu veux un panel de ses œuvres? Voici que voilà!

créa bébé le petit monde de Ninie

Un bébé presque réel

 

Créa le petit monde de Ninie

Petit Ourson trop mimi

 

le monde de Ninie

Teo le petit pompier et Léo l’ourson son équipier (veilleuse personnalisée)

Elle a le soucis du détail, le talent, la patience… tout ce qui fait que son savoir-faire est très prisé.

Pour te dire, quand j’ai vu les bébés créés, j’ai d’abord cru quelques secondes que c’étaient des vrais, puis ça m’a fait pensé aux poupées, tu sais les poupées qui ressemblent comme deux gouttes d’eau de vie à de vrais bébés? Oui voilà, les bébés Reborn! Impressionnant de réalisme…Bon mais les bébés Reborn, perso ça me fait flipper, alors que là, en version mini tout joli c’est top!!

Et bien j’ai l’immense plaisir de t’informer que tu vas pouvoir participer à un concours pour gagner un support porte-bougie personnalisé! Comme celui-ci par exemple:

concours le monde de Ninie

Exemple de support porte-bougie à gagner

Pour participer, les règles sont simples:

* aime ma page facebook La Maman Des Deux Crapules

* aime la page facebook du partenaire Le Monde de Ninie

* partage le post du concours ici en mode public sur ton profil

* commente le même post pour me dire que tu participes (ou pour m’encenser, ou pour me dire des choses gentilles, ou des choses qui sentent bon le chamallow grillé 🙂 )

Je te l’ai pas encore dit, mais ce concours, je le fais à l’occasion des 18 mois de ma Maxi Crapule

Ça se fête non?

18 mois que je l’aime, non 18 mois + 7 mois dans mon bidou en fait, mais d’un amour de crapule! Il grandit tellement mon petit cœur…Surtout quand on nous dit tout le temps qu’il aura du retard par rapport à un enfant de son âge, à cause des deux mois qu’il n’a pas passé dans mon bidou alors qu’il aurait dû…Bref! 1 an et demi mon bonheur, des sourires tous les matins, des chansons qu’il chante mais que lui seul connaît, des bisous à sa sœur, tout le temps… Je suis tellement fière! Puis évidemment son caractère de crapule, monsieur crapule qui veut faire sa vie, aller hop maman maintenant j’ai 18 ans mois (pareil), je fais tout comme je veux, et si tu me dis non je me roule parterre 🙂 C’est pas grave petit Sha, tu as raison, profites tant que tu peux, dans tes douces années innocentes. Tu peux me faire tourner en bourrique, me faire me lever en plein milieu de la nuit, plusieurs fois s’il le faut, tu peux me faire des crises qui malheureusement pour toi me font rire en général, tu peux mettre les mains dans la litière, tu peux jeter les rouleaux de papier toilette dans les WC…Tu peux tout faire tant que ça te rend heureux, et que je te vois rire au moins une fois par jour. Je t’aimerais toujours, quoique tu fasses, et je serai toujours là pour toi, pour tes conneries, et pour tes victoires.

Petit mot des deux crapules

« Maman,

Tu dis tout le temps qu’on est deux crapules. Alors oui, c’est vrai, c’est le cas. Mais c’est parce que l’arbre ne tombe jamais loin de la pomme (j’ai entendu une dame de la crèche dire ça une fois). Ça veut dire que si on est comme ça, c’est à cause de toi et papa. Alors on vous le rend bien.

Je voulais aussi te dire qu’en ce moment, j’ai pas mal de soucis, alors pas la peine de dire à tout le monde que je fais des crises à cause du « terrible two », d’abord je fais pas de crise, ensuite si tu savais les soucis que j’ai en tête, tu comprendrais mieux pourquoi je suis triste et en colère parfois. Tu connais la douleur, toi, que les dents nous causent? Franchement ça fait mal!!! J’ai l’impression d’avoir des coups de poing dans les joues. Puis je marche depuis un mois, et je tombe alors ouille ouille. Puis tu sais maman, maintenant j’ai 18 mois, je peux tout faire tout seul. Je t’ai déjà montré que je sais faire pipi sur le pot, bon quand je veux hein, parce que c’est vrai que je me marre bien à vadrouiller tout nu dans l’appart une fois que tu m’as enlevé mon bouclier. Quoi? AHHHH ça s’appelle une couche? Ah ok. Ben moi je trouve que ça me serre et j’aime pas trop faire mes besoins là-dedans parce que faut ensuite vous faire comprendre qu’il faut que vous me changiez. Sinon ça me colle aux fesses.

Puis aussi, je pense à un truc, l’autre jour quand t’es rentrée du grand grand bâtiment, tu sais là où y’a marqué « clinique » en gros devant, j’avais pas bien compris que t’allais la ramener à l’appart, la chose qui pleure. Oui ma sœur voilà c’est le mot que je cherchais. Mais bon je l’aime bien. Sauf quand tu l’as dans les bras. Et quand tu la changes. Et quand du coup tu ne t’occupes plus de moi. Alors je me fais remarquer. Je chante, ou alors je fais du bruit. Pour que tu ne m’oublies pas. Ben oui moi aussi j’ai besoin d’attention. Oui j’ai dit que je faisais tout tout seul, mais je ne sais pas encore me faire à manger. Puis j’aime bien quand tu me fais à manger. Même si des fois c’est trop chaud, alors je fais une grimace et hop tu me mets à boire dans la bouche.

Tu sais maman, je le vois bien, papa fait de son mieux. Je sais bien qu’il est maladroit. Qu’il oublie de me mettre un body sous le pyjama, ou qu’il me met les habits de ma sœur parce qu’il savait pas. Mais il essaye. Et ça ça me plaît. C’est différent avec lui. Je fais d’autres choses. Il aime bien jouer avec moi, surtout quand on va dehors tous les deux. Puis je lui chante ma chanson préférée « dadaaaa-dada ». On se marre bien. Par contre si tu pouvais lui dire d’aller moins souvent sur son téléphone, ça serait chouette. Surtout que moi, je lui pique pour faire « allô », mais il aime pas trop je crois. Puis j’aime pas quand vous vous disputez. Je comprends pas tout, mais ça fait mal aux oreilles et ça me rend triste. Alors je veux bien que vous arrêtiez.

Maman quand je vais chez papy et mamie, je me marre bien aussi. Je dors pas beaucoup parce qu’on fait beaucoup de choses. Mais c’est pas grave car après, quand je dors dans mon lit, à l’appart, je rattrape.

Ne t’inquiètes pas trop pour moi, maman. Je me débrouille bien. Je sais que tu as eu très peur pour moi quand j’étais dans la boîte en verre. Oui, la couveuse. J’aimais quand tu venais me voir et que tu me mettais contre toi. Oui voilà, le peau à peau. J’avais hâte qu’on soit ensemble tout le temps, 24 heures sur 24. Puis quand tu m’as montré l’appart où on allait vivre, wouhaou!!! J’étais trop content. Puis c’était quand même bien plus grand que ma couveuse. Mais maintenant je vais bien. Je suis un grand garçon qui a déjà des fans à la crèche. Elle me courent toutes après, c’est usant! Je les veux pas moi ces filles.

Moi je veux que toi maman. Surtout quand je suis fatigué. J’adore quand tu me portes et que tu me montres ce que tu fais. Je fais un bisou à Loulou ma petite sœur, comme ça elle dit rien et je peux t’avoir pour moi tout seul. Parce que j’ai encore besoin de toi maman. Oui je sais que tu seras toujours là pour moi.

Ah au fait, tu peux me laisser aller fouiller dans les croquettes du chat? Nan parce que j’adore ça! C’est trop intéressant de goûter son manger. Puis quand je vais trifouiller dans sa litière c’est parce que ça m’intéresse de voir comment il fait ses besoins, lui. Je te vois jamais le changer, elle est où sa couche, au chat? Et aussi si je pouvais juste revoir comment ça fait quand on met un rouleau de papier toilette dans les WC, parce que t’es venue trop vite l’autre fois, j’ai pas eu le temps de faire mon expérience.  »

 

Mot de la fin par mini crapulette:

« Euh…Non j’ai rien à ajouter. Ah si! Faut me changer, et j’ai faim, et porte-moi, je préfère laaaaarge être dans tes bras que dans le transat UP and DOWN de Béaba, surtout que bon les arches de jeu, ça va un moment! Ah et euh…j’ai faim, je te l’ai dit ou pas? »

🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂

20150225_104443

Mes demains 😉