Mère veilleuse

Dans la vraie vie, je suis optimiste. J’aime rire et j’adore sourire, c’est même souvent une bonne réponse je trouve.

Je te parle depuis quelques temps déjà de l’Éducation Bienveillante (ou Positive au choix), à laquelle j’associe également la pédagogie Montessorienne.
Et bien, ce soir, j’ai été heurtée par des propos tenus par une blogueuse apparemment outrée par ce terme. J’ai également été étonnée en lisant le magasine Famili des mois d’Août et Septembre 2015, car eux-mêmes ont décelé la grande mode actuelle, celle des MÈRES INDIGNES. Celles qui jouent les mères au bord du gouffre et qui le font savoir, celles qui affichent leur ras-le-bol de leur progéniture à longueur de posts sur Facebook. Désolée, mais je ne suis pas comme ça sauf si j’ai pas bu mes 5 Mojitos quotidiens. J’ai jamais été à la mode de toute façon.

Magasine Famili

Oui, je suis une maman qui souhaite prodiguer la meilleure éducation possible à mes enfants, oui je souhaite qu’ils aient des valeurs comme le respect, la politesse, le sens du partage, oui je suis une maman qui élève de futurs petits adultes. Comme toutes les mamans en fait.

Non, je ne suis pas laxiste, non je ne réponds pas « oui oui mon petit trésor l’amour de ma vie le sens de mon monde, tu peux avoir ce jouet hors de prix avec plaisir mon petit cœur », non je ne fabrique pas des enfants pourris-gâtés, non JE NE SUIS PAS PARFAITE.

J’essaye simplement de me renseigner sur l’éducation qui me semble la plus proche de celle que j’aimerais donner à mes Crapules. Et il s’avère que cette éducation porte un nom. Henry La Parentalité Positive.

Avant de devenir maman, je ne m’étais pas du tout renseignée à ce sujet, je ne connaissais même pas son existence. Je pensais simplement faire ce qui me semblait être bon au moment venu.

Mais depuis, je suis devenue maman, et j’apprends tous les jours au contact de mes Crapules. J’apprends que la VIOLENCE n’est pas la solution. J’apprends que la PATIENCE est dure à maîtriser. J’apprends à ÉCOUTER mon enfant, car non, un enfant n’est pas qu’une machine à pleurer.

Pour parler mieux, je te propose d’énumérer les clichés sur la Parentalité Positive, et de les dégommer Bim Bam Boum en quelques exemples:

CLICHE N°1: « On se fait respecter par la violence, la fessée n’a jamais tué personne »

Honnêtement, je ne sais pas si ça n’a jamais tué personne, ce que je sais en revanche, c’est que la violence entraîne la violence, et là c’est le drame. Bien sûr, tout le monde n’ira pas jusqu’à « battre » son enfant, mais il faut quand même dire que cela existe. En dehors de ça, apprendre à un enfant en le frappant qu’il « ne faut pas frapper », ça te paraît cohérent? Moi non plus…Et avec la violence, on ne se fait pas respecter, non, on se fait craindre. Ce n’est pas ça le respect, donc. Quand le visage de ton enfant se transforme à ton approche, il est peut-être temps de cesser de lui faire peur.

CLICHE N°2: « Tu vas en faire des pourris-gâtés, des enfants rois, ils ne connaîtront jamais la frustration »

Parce que tu crois vraiment que je vais céder à toutes ses demandes? Je vais plutôt lui expliquer pourquoi il ne peut pas tout avoir. Tu te rends compte, moi, adulte, je vais me mettre à sa hauteur, et lui expliquer que non non non, il ne peut pas avoir un gâteau juste avant l’heure du repas, qu’il peut se rouler parterre jusqu’à ses 18 ans, mais qu’il n’aura pas ce gâteau. Oui, la frustration existe dans l’éducation bienveillante. C’est ouf.

CLICHE N°3: « Tu es laxiste et tu le laisses faire ce qu’il veut, il n’a pas de limites »

Oui. Je le laisse explorer cet univers qu’il connaît si peu. Non, je ne suis pas laxiste. Je ne vais pas lui mettre moi-même les mains dans la terre du pot de fleur, mais après tout, ça se nettoie? Puis c’est marrant d’en mettre partout, non? Je me mets à sa hauteur, je vois avec ses yeux, et je me dis « mais oui c’est marrant », par contre, je ne laisse pas faire. Je comprends qu’il ait envie de le faire. C’est déjà bien. Un enfant ne demande que ça, d’avoir des limites. Et oui, la « connerie », il va la refaire. 10, 15, 50 fois. Puis un jour il comprendra. Lui mettre un fessée? Pourquoi? Pour qu’il ait mal aux fesses? Non, moi je veux simplement qu’il arrête d’étaler la terre des plantes dans le salon.

Alors oui, parfois, je suis épuisée, j’ai mal dormi et j’aimerais juste un moment de répit. Mais ces deux petites Crapules exploratrices, je les ai voulues, je les ai eues. Alors, je les éduque.

C’est pas si facile que ça d’avoir des enfants. Je ne m’en rendais absolument pas compte avant. Je pensais « c’est bon je lui dis une fois et il comprendra de suite, il ne refera pas deux fois! ». Mais la manière d’y arriver, ce n’est pas celle que l’on connaît, la « classique ». Je te menace alors tu me respectes. Picétout.

Mon fils a 21 mois. L’âge idéal pour me tester, me faire tourner en bourrique, me faire sortir de mes gonds. Parfois il y arrive, alors je craque et je m’éloigne le temps que ça se calme. Oui je lui ai déjà donné des fessées-couches, et j’en suis pas fière. Alors je réessaye, je fais des erreurs, je corrige. Non je ne suis pas parfaite, loin de là. Des erreurs, on en fait toutes. Mais je veux les corriger à ma façon. En me nourrissant de l’expérience d’autres mamans qui sont aussi passées par là, et qui ont pu se sentir démunies face à leur enfant. J’ai trouvé dans les livres d’Isabelle Filliozat de très belles illustrations, montrant parfaitement le quotidien de familles, et la façon dont on peut répondre aux problématiques du quotidien.

Ce que je garde en tête tous les jours, c’est le réservoir. Le réservoir de bisous-câlins. Il faut tout simplement se demander si le réservoir est assez rempli. Dès qu’il y a une crise, un moment qui nous dépasse. Son réservoir est-il plein? C’est vrai finalement! Lui a-t-on accordé suffisamment d’attention aujourd’hui? Il était dans notre ventre y a pas si longtemps, et on voudrait qu’il comprenne tout de suite tout ce qui l’entoure? Ou on voudrait qu’il agisse comme on aimerait qu’il agisse?

Voilà ce que j’avais besoin d’écrire ce soir. J’ai lu trop d’aberrations, de raccourcis, au sujet de cette méthode éducative, il fallait que je donne ma vision des choses. Je vais peut-être me faire des ennemis, avoir les remontrances d’autres parents qui ne voient pas les choses de la même manière. Tant pis. Je parle ici d’un sujet qui me passionne, je pourrais écrire toute la nuit. J’ai décidé d’écrire ce qui me passait par la tête à ce moment-là. J’ai obligatoirement oublié des choses, je serais ravie d’avoir ton point de vue, ou d’autres arguments qui feraient avancer le débat.

Je suis des blogueuses que j’adore, qui pratiquent l’éducation bienveillante, qui sont MamanYoupie et Happy Mother Le Blog, elles sont géniales et je ne peux que t’encourager à aller faire un tour chez elles!

En ce qui concerne les lectures, tu le sais, ma gourou est Isabelle Filliozat, elle fait même des vidéos sur Youtube, limite elle détrône Beyoncé, et je n’en suis qu’aux débuts de mes recherches sur ce sujet qui me passionne. Si tu as d’autres auteurs à me conseiller, viens par là!

Je ne suis pas en train de donner de leçon. Je parle simplement de ma façon de voir les choses, de ma façon de faire. Tu as le droit de ne pas être d’accord, et je serais ravie d’en débattre. Mais ce site n’acceptera AUCUNE INSULTE, donc on reste dans le même ton que cet article, BIENVEILLANT.

Merci!

 

Publicités

4 réflexions sur “Mère veilleuse

  1. Je suis allée voir Isabelle Filiozat lors de sa conférence à strasbourg. Une amie m’en parlait depuis longtemps mais je rechignait à lire ses livres guides (que je n’arrive pas à lire je peux pas je ne sais pas ! un guide c’est juste impossible à lire pour moi ! )
    Elle m’a fait comprendre bcp de choses…. ça parait tellement simple en fait ! et pourtant non ! j’aurai bien besoin de voir l’une de ses vidéos d’ailleurs en ce moment !
    Bravo super maman ! bisous bisous !

    Aimé par 1 personne

    • Oh la chaaaaance!! Je rêve de la voir aussi, elle explique tellement simplement! Tout paraît limpide, mais c’est vrai qu’à mettre en pratique, c’est pas toujours simple! Pour les livres, j’ai trouvé que « j’ai tout essayé » est rapide à lire, les illustrations animent super bien le texte et du coup c’est plus digeste! Merci à toi Super Maman 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s