30

Le 29 novembre dernier, je suis passée de l’autre côté. Tu sais, ce côté où tu peux dire « ahhh vous les jeunes, vous n’avez pas connu ça » et « il y a 20 ans ce n’était pas comme ça ». C’est aussi le côté où on récupère vraiment moins bien après une soirée qui se termine à 2 du mat’, et qui fait qu’on a les yeux gonflés au réveil. A moins que ce ne soit l’abus d’alcool (qui est dangereux pour la santé étou étou) qui fait ça?

Bref, tu l’auras compris, j’ai eu 30 ans.

Et comme à chaque décennie, je fais le bilan. Bon, à 10 ans je l’avais pas fait, le bilan était encore faible. A 20 ans je ne l’ai pas fait non plus, j’étais trop occupée. Donc mon 3e bilan de décennie-que-je-ne-fais-pas-à-chaque-décennie est pour le moins long à établir et sûrement pas celui que j’aurais aimé faire lorsque j’étais petite.

Parce que quand j’étais petite j’imaginais que chacun arrivait à 30 ans avec sa vie idéale, ses souhaits exaucés et une plénitude assumée. J’espère te dire à 40 ans (si je fais un bilan – autre que sanguin) que j’y suis arrivée, yes, ma vie est une cerise sur le gâteau, un pompon sur le béret. Pour le moment, je n’y suis pas. Je m’y approche, j’y tends, mais j’y suis pas. J’ai quasi tout pour y être en fait. Mais un événement récent fait que mon équilibre s’est retrouvé déstabilisé. Comme quoi tout peut flancher pour un rien. Tout ce que je prenais pour acquis c’est transformé en un vrai cauchemar.

Ce n’est pas moi ça. Moi j’aime prendre la vie du bon côté, sourire et positiver. Du coup je ne me reconnais plus. C’est peut-être la crise de la trentaine? C’est peut-être aussi la réalité qui me rattrape. La réalité moche et dure comme les gens sans espoir aiment la voir. 

J’ai toujours voulu tendre vers une vie sans grands chambardements, pas monotone mais calme et paisible, ponctuée d’aventures fascinantes  comme lorsque j’ai donné la vie à mes bébés. Je pensais partager tout cela avec un homme qui me soutiendrait, pour qui je resterai toujours une femme battante et qui ferait son admiration, au moins parfois, pour qu’il se rappelle pourquoi il est a mes côtés et partage ma vie.

Force est de constater que je vivais vraiment dans un rêve. Ma vie idéale, même si finalement elle en était loin, parce qu’on subissait des dommages et des cassures de temps en temps, a pris fin avec mes rêves de petite fille. 

Aujourd’hui je n’ai pas envie de fêter mes 30 ans. J’ai la tête partout sauf dans la fête. A l’extérieur je suis forte, je continue à sourire parce que je sais faire que ça. Et que mes bébés ont besoin de moi comme ça. Mais à l’intérieur je suis brisée et affaiblie comme jamais je ne l’ai été. Je broie du noir et les souvenirs dans ma tête de cette vie que je pensais parfaite se brisent pour me faire comprendre que j’étais juste naïve et bien trop optimiste comparé à ce qui m’attendait. Et cette phrase qui m’envahit même si je l’empêche de prendre le dessus « si j’avais su »…

Si j’avais su j’aurais pas venu. Ça c’est sûr. Mais j’aime penser qu’on se relève toujours de ses blessures, et que ce qui ne tue pas rend plus fort. Un jour je serai plus forte. Intérieurement. Un jour je vous ferai un bilan super positif sur ma vie qui est redevenue un rêve. En même temps tout va bien, mes bébés sont en bonne santé, ils grandissent et s’épanouissent plus que bien. C’est juste ça l’essentiel.Une seule personne ne peut pas briser un monde. Ou alors seulement momentanément.

Ensuite on se relève et on reprend le dessus. Parce que c’est ça la vie à 30 ans. Savoir ce qu’on veut et tout faire pour atteindre ses objectifs personnels. Et aussi embellir sa vie et celle des autres.

Publicités

4 réflexions sur “30

  1. entre 30 et 40 c’est les meilleurs moments, tu t’assumes, tu t’en es pris dans la gueule et tu sais ce que tu veux, tu vas sortir de tout ça parce que t’es une battante comme moi! Et tu y arriveras à ta vie rêvée, je l’ai atteint à 36 ans t’as encore du temps 🙂 même si je te souhaite que ça soit bien plus tôt.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s