La sortie

Il y a deux semaines nous avons emménagé dans notre nouvelle maison. Une maison avec une particularité: une maison sans volet. Soit. Nous mettrons des rideaux occultants. L’achat de ces rideaux est devenu une obsession. Parce que les réveils à 5h30-6h c’est sympa quand on peut siester la journée. Sinon c’est beaucoup moins drôle.

C’est devenu un telle obsession que ça m’a conduite droite chez Leroy Pimpin le 1er samedi des soldes dans un centre commercial blindé. AVEC les Crapules.
Je pose les règles: on reste avec maman.

Et les Crapule ont obéi. Pendant 5 minutes.
Ça tombe bien, ça m’a pris au moins 30 minutes d’essayer de trouver la taille et la couleur (oui je suis optimiste) des rideaux occultants pour leur chambre.

Donc oui j’avais un oeil sur les caractéristiques des rideaux et un oeil sur les Crapules. Non ils n’ont pas été insupportables, juste des bébés de 1 an et demi et 2 ans et demi dans un magasin rempli de monde et plein de couleurs et lumières partout. Mais la situation, je la gérais. J’allais voir s’ils ne dérangeaient rien et si c’était le cas on remettait en ordre. Je veillais sur eux.

Alors les TROIS remarques de merde des vendeuses, je m’ en serais bien passée.

La première, alors que les Crapules profitaient de l’aménagement d’exposition desdits rideaux, placés tout pile à leur hauteur, a sorti « Oulala non ne touche pas à ça » à ma fille qui s’amusait à enrouler/dérouler le rideau. Ah bon on peut pas tester? Ah. Quand elle a enchaîné en s’adressant aux clients qu’elle renseignait en disant « j’ai pas l’habitude des enfants » j’en ai profité pour lui répondre « c’est clair ».

Puis seconde remarque d’une autre vendeuse. « on touche pas à tous les rideaux hein! ». Ben là ils jouent ils touchent à rien. Quand j’aurais besoin de quelqu’un qui dit des choses qui servent à rien je penserais à vous madame la vendeuse.

Troisième remarque et là la goutte d’eau. Ils jouent et rient ensemble, au niveau de là où les stores sont « rangés » mais vu qu’il en reste quasi plus aucun, ils s’assoient sur l’avant du rayon.

Tu la vois venir la remarque pourrie hein?

« Alors là non je suis pas d’accord! Les enfants on part de là c’est UNE QUESTION DE SÉCURITÉ ».

J’ai cru que j’allais lui balancer une tringle en pleine poire. Mais non je suis restée calme et zen. Comme à mon habitude avec des gens comme ça.

Nan je plaisante.

J’ai pété un plomb dans le magasin en m’excusant d’être venue a priori avec deux monstres (ce à quoi madame remarque numéro trois à rétorqué « mais en plus ils sont adorables ») et que je n’étais pas prête de revenir avec leur connerie d’ouvrir leur bouche pour tout et n’importe quoi au lieu de se contenter de renseigner leurs clients.

Un centre commercial blindé. 30 minutes dans les rayons à tenter de trouver un store qui correspondrait à ces fenêtres sur mesure…

Tout ça pour du flan.

La prochaine fois je reste chez moi. D’ailleurs je vais commander sur internet. Ya que là qu’on se prend pas des remarques. Les enfants ne sont décidément pas aimés de tous les magasins…

Marine, la mère vénère.

Publicités

2 réflexions sur “La sortie

  1. leroy merlin c’est pourri même sans enfant je pete des cables, des vendeurs qui se planquent dans les rayons, des incompétents … bref …. excusez moi de vouloir vous achetez quelque chose, weldom molsheim ils sont hyper sympas 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s