Ma Mini Crapulette a 1 an

J’ai fait un rêve. Je fermais les yeux et l’espace d’un instant tu avais déjà un an.

Mais tu n’as qu’une seconde. Tu viens de naître après un ultime effort. Tu es enfin là, dans mes bras. Toi qui n’étais pourtant pas prévue au programme, pas de suite. Je te serre fort dans mes bras. Tu plonges ton regard dans le mien. Et je sens mon coeur s’affoler. Tu es tellement belle. J’ai déjà oublié l’intense douleur des contractions. Ta petite tête me scrute comme une fashion victim découvre LA pièce de collection de son magasin fétiche. Quelque chose d’incroyable nous lie déjà. Comme un fil relié entre nous deux. Ces petites premières secondes de vie sont une bouffée pleine d’oxygène, vitales pour toi comme pour moi. Une sensation intense m’envahie. Un mélange de peur, d’excitation et d’accomplissement. Ma fille. Ma princesse.

Le centre de mon monde s’agrandit. Ton frère et toi. Je ne sais pas encore comment je vais gérer deux bébés à ce moment-là, mais je suis sûre d’une chose: je suis complètement et incroyablement folle de toi. Je te respire, te contemple, te grave dans ma mémoire. Ton souffle me redonne de la force à chacune de tes respirations. Il n’y a que nous deux. Je suis très fière de toi. Tu es venue au monde facilement. Aucune complication, j’ai même pu te récupérer et te poser sur moi. Ton petit corps chaud me rend soudain si forte. Je suis complètement sous ton charme. Tes petits doigts cherchent les miens. Mes lèvres embrassent tes petites joues moelleuses. Je sens que je ne vais pas me lasser de t’embrasser et de te câliner. On se regarde. Encore.

La magie des premiers instants est incroyablement précieuse. Les jours, les mois, les années d’après s’inspirent de ces premiers moments. Elle s’installe et se développe au fil du temps.

Aujourd’hui tu as un an. 52 semaines totales de bonheur. De doutes. De pleurs. De bobos. De sourires. Je ne rêve finalement pas. Tu as soufflé ta première bougie. Bon en fait, c’est ton frère qui a soufflé. Je te laisserai souffler sa troisième bougie. Vengeance. Tu sais faire beaucoup de choses. Mais pas souffler une bougie. Tu sais faire bravo avec tes mains, dire « dodo », « encore », « awa » (aurevoir), « alaaa » (voilà), « assa » (Sasha), « nononon », me montrer que tu as faim en mettant ta main devant la bouche, tu sais faire un bisous et un gros câlin. Tu sais crier aussi. Tu dis maman à tue-tête. Et papa quand tu veux. Tu sais descendre du canapé. Tu sais monter les escaliers. Tu sais déjà tellement de choses.
Mais je ne sais pas si tu sais à quel point je t’aime. A quel point j’aimerais attrapper tous tes bobos et souffrir à ta place. A quel point je pourrais vivre à ta place les moments durs que tu vas peut-être connaître plus tard. A quel point je veux te protéger et à quel point j’espère que tu me fasses assez confiance plus tard pour me confier tes secrets, tes peurs, tes chagrins.

Je t’aime ma Princesse à la folie d’amour jusque dans les étoiles.
image

Publicités

7 réflexions sur “Ma Mini Crapulette a 1 an

  1. Pingback: Résumé de l’année 2015 | la maman des deux crapules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s