Je suis une princesse Disney

Non en fait, je suis toutes les Princesses Disney. Rien que ça.

Ca y est, elle a le melon. Ou alors elle est folle. Ou alors elle est folle de melon.

Tu ne me crois pas? Pourtant c’est évident, ça se voit comme une Crapule au mileu d’un salon rangé.

image

Source: Wikia.com

D’abord, je suis Ariel. Toujours sous l’eau. Glouglouglou. Et je fais beaucoup de lessives aussi. Mais ça c’est pas la même Ariel…

Ensuite je suis Cendrillon. C’est pas qu’il me manque une chaussure, non. C’est que mon deuxième prénom est « Ménage », jamais sans mon balai. Et même pas besoin d’attendre minuit pour ressembler à une grosse citrouille.

Puis je suis Pocahontas, considérée comme une indigène par les autres personnes errantes dans les supermarchés, les autres patients chez le médecin, les automobilistes, les usagers du bus etc…

Je suis aussi Mulan, tchac tchac, on coupe les légumes, on en fait de la purée. Et on se bat contre les bobos en tout genre.

De temps en temps je suis Jasmine, prisonnière de mon palais appart. Avec deux bébés, dur dur de se confronter aux escaliers/ routes/ humains.

Je suis Blanche Neige depuis ma première grossesse. Tu connaissais le masque de grossesse? Celui qui te fait ressembler à Rose MacGowan dans Charmed, ou pire, Mickael Jackson, parce que si tu ne mets pas de crème solaire indice UV 250, tu prends le risque de te trimbaler un masque plein de tâches. Et j’avais pas non plus envie de parler de mon côté Marsupilami.

La Belle et la Bête, pour ma part, c’est plutôt la Belle ET la Bête. Deux-en-une. Autrement appelée « éducation ». Hop, la Belle, tout va bien, les petits sont sages et hop mwhahahaha, utopie, les petits deviennent infectes, chouinent…et là…faut calmer la bête qui sommeille en soi.

Par contre, y a bien une Princesse Disney que je ne suis pas. Mais alors pas du tout!

La Belle au Bois Dormant.

La Belle, ça fait bien longtemps que c’est plus le cas. Quand j’ai le temps de me raser les jambes sous la douche je chante l’hymne Américain en faisant la roue. Alors bon. Et le Bois Dormant se peuple bizarrement d’un être haut comme trois pommes, braillant vers 1h du matin. Alors le bois, il a beau faire 160 x 200, à trois, il est loin d’être dormant. Il est plutôt bancal.

Ce qui me rassure, c’est que toi aussi tu es un combo de Princesses Disney.

(Je n’ai pas parlé de La Reine des Neiges. On va dire que c’est volontaire).

(Libéréééé, délivréééé)

(La chanson dans la tête, c’est cadeau)

Publicités

Le Secret du Poids: semaine 2

On continue, on lâche rien. On note on note on note. Frénétiquement sur l’appli, les calories mangées dans la journée. Tous les jours.

Et là on se rend compte. Que finalement, les aliments que l’on pensait sans gravités sont comme ta meilleure pote de 6emeB: de faux-amis. Même si ces aliments n’ont pas eu le temps de te dire « amies pour la vie » avant de te planter un couteau dans le dos en trouvant une autre meilleure amie en 5emeD, ils ne sont pas moins des traitres. (J’ai vraiment des soucis dans ma vie moi. Je devrais aller voir un psy? Nan aller, je préfère allonger des lignes, ça me rappelle les heures de colle que je faisais à la place de ma meilleure pote de 6emeB).

Démonstration:
image

Serieux? 120g de pâtes cuites = 138 calories? A-bu-sé!! Et encore, je ne pèse toujours pas (ni le premier soir, ni les autres finalement) donc je prends le grammage (ça se dit non?) automatique de l’appli, parce qu’à vue d’oeil c’est bien la quantité de pâte que j’ai mangé.

Dans le livre, il est bien noté de ne pas over-peser les aliments, sous peine de devenir une hystérique de la calorie. Alors je continue dans le à-peu-près. On va dire que ça m’arrange pas mal aussi 😄

Au niveau du résultat, voici ce que dit mon appli:

image

Traduction: « t’as carrément craqué ton pe-sli aujourd’hui! Demain, une pomme et au lit! »
Je préfère me dire que j’ai voulu rendre hommage au papa des deux crapules, j’ai ingurgité 1985 calories, pile poil son année de naissance. J’ai grave la classe quoi. Ce que je ferais pas pour lui…

Je n’ai toujours pas terminé le livre, pas bien, je vais aller m’auto-correctionner. Il est pourtant bien sur ma table de chevet, faudrait simplement demander à mes paupières de rester ouvertes même après les 15 litres de sable que le marchand me balance dans la tronche après 22 heures. ‘Foiré…

A la semaine prochaine Bande de Crapules.

😈😈😈😈

Au bout du boulot

J-30!!

Haaaaaaaaa!!

Reprise du boulot. Après 2 ans. 2 ans durant lesquelles j’ai materné, donné la vie, deux fois, dorloté, cajolé, aimé, versé des larmes, pleuré de joie, ri aux éclats, entendu des premiers mots, vu des premiers pas, eu très peur des premières chutes…

Deux années aussi intenses que magiques. Mon rôle de maman. Le rôle que j’attendais tant. Le meilleur rôle.

Quand je suis partie, je ne m’attendais pas à cette déferlante d’émotions, ces montagnes russes de sentiments, ces sueurs froides…je ne partais pas accoucher, je partais me reposer, profiter de mes derniers moments avant bébé.

Pourtant…

Je suis partie le 9/10/2013 au bout du rouleau, traînant une grossesse pas simple tous les jours mais que je vivais bien quand même. La gygy avait eu raison de moi. « Faudrait songer à se reposer maintenant ».
J’ai perdu les eaux le 12. Accouché le 14. Vécu des choses terribles, des premiers instants fragiles et de la retenue, beaucoup de retenue. Rentrés le 8 novembre chez nous. Apprendre une nouvelle vie à trois. Ton premier Noël. Tes premiers sourires. Tes premiers kilos.

Puis une nouvelle nouvelle. Je vais déjà être re-maman. Va falloir emballer les émotions et les garder pour plus tard. On remonte dans le train en marche rapide. Mon second accouchement. Ma fille dans mes bras. Ma vie dans mes bras. La petite soeur. Ma deuz’. Notre vie à quatre.

Je le dis vite parce que je l’ai vécu de la même manière.

Mon poste. Ma chaise au bureau. Je l’ai quittée hier. J’y retourne dans 30 jours. 30 petits jours. Commencer une vie « classique ». Retourner bosser avec en tête mes deux amours, mes deux bonheurs, les petits êtres de ma vie. Ce ne sera plus jamais pareil.

Pourtant mes clients, mes collègues, mes supérieurs, eux, n’ont pas changé. Ce sont toujours les mêmes (pour la plupart). L’impression de revenir en arrière. Ca fait très bizarre.

Paraît que ça va me faire du bien. Peut-être. Ou peut-être pas.

Ce qui me ferait du bien ce serait d’être comme les Kardashians. Vivre sans se soucier de choses tellement futiles comme euh…ah oui tiens! Savoir si les courses sont faites? Si le prix de l’essence a augmenté? Si la machine à laver va encore tenir ce mois-ci?
Ce serait bien hein. Je vais aller parler à Kourtney. Elle a l’air sympa elle. Faut que je lui dise deux mots.

Remarque, les pauvres, elles ne savent même pas changer une couche, elles. Vive les nourrices!

Je vais reprendre à taux partiel (oui je passe du coq à l’âne très facilement, faudrait que je songe à en faire un métier), du coup j’aurai mon lundi de libre. Les joies du congé parental. Amen.

Je vais être comme tous ces gens qui vont bosser en attendant impatiemment le vendredi. A la différence que moi, le lundi ne me deprimera pas 😄

En fait je dois être faite à l’envers. Quand je vois toutes ces mamans qui me parlent de leur besoin de retrouver une vie sociale, la nécessité qu’elles ont de parler d’autre chose que de pipi-caca-couche-bobo. Attention je ne critique pas hein! Je dis juste que je ne pense pas comme ça en fait. Je n’arrive pas à me dire que ma vie d’avant est droit devant moi, et que je vais y replonger dans quelques jours. Mais bon, je vais m’y faire! J’espère que ça passera vite, et que ça me paraîtra normal rapidement.

Advienne que pourra! Boulot me voilà!

Retour et rentrée à la crèche

Lundi 24 août 2015

Cher journal,

Demain c’est un grand jour pour mes tout-petits. La rentrée à la crèche. La première année pour ma Mini Crapulette de 8 mois. La seconde pour ma Maxi Crapule de 22.

Pour lui, ce sera simple, facile, du connu. Il connaît l’environnement, les anims, et retrouvera ses petits copains et copines. Son adaptation à lui fut rapide. Il ne m’a jamais fait de crise de séparation ou d’aurevoirs larmoyants. Tout juste de petit « hin hiiin » quand je venais de le laisser une fois ou deux matins. D’ailleurs, il regarde les enfants qui pleurent d’un air interrogateur. « Mais pourquoi il pleure celui-là? »

Pour Mini Crapulette je le sens vraiment moins. Elle me fait déjà sa crise de la séparation alors qu’on n’est jamais séparées. Ses yeux ne cherchent que mon visage dès qu’elle n’est pas dans mes bras. Pour son frère, j’étais toute aussi proche, mais il ne me faisait pas de crises dès que je me séparais de lui. Il est toujours allé dans d’autres bras sans problème. C’est comme si elle n’osait pas rire, jouer, s’amuser sans moi. Je suis sûre que cela ne durera pas, qu’après quelques minutes elle s’arrêtera de pleurer, et s’autorisera à rire aux éclats comme elle aime le faire après des guilis dans ses petits plis. Mais devoir la laisser, partir, alors que ses larmes coulent à flot sera très, très dur pour moi.

Mardi 25 août 2015

Cher journal,

Aujourd’hui, nous sommes allés tous les trois à la crèche, à 9h. Maxi Crapule a tout de suite repris ses marques, joué aux jeux qu’il connaît déjà, dit bonjour (« coucouuuu ») aux anims qu’il adore, fait le foufou avec une caisse à roulettes.

Mini Crapulette a, comme prévu, beaucoup pleuré. Tout est neuf pour elle. Les jeux, les visages, les cris, l’atmosphère. Cela va être long pour elle de s’adapter à tout ceci, mais elle y arrivera. De toute façon, y a pas le choix. Le boulot arrive dans un mois, l’adaptation va se faire progressivement. On prendra le temps car on l’a.

image

Maxi Crapule en mode "rentrée 2015"

image

Mini Crapulette en mode "qu'est ce qui se passe? 2015" 🙂

Bien étiquetter avec BienMarquer { C O N C O U R S }

La rentrée approche pour mes petites Crapules. La rentrée à la crèche. Et la crèche, chez nous, ça rigole pas.

Ils marquent au marqueur le prénom de ton bébé sur ses affaires. Bah oui, t’avais qu’à le faire si tu ne voulais pas voir ces grosses marques noires baveuses sur le bibi de ton tout-petit.

Alors pour cette rentrée, j’ai décidé de faire les choses bien. Et j’ai trouvé ceci:
imageEt là, c’est chouette, parce qu’il y a tout ce qu’il faut pour ne pas perdre les affaires de bébé. Par exemple, des étiquettes thermocollantes pour vêtements. Ou pas d’ailleurs! Ils ont une sacré nouveauté pour les mamans pressées:
imageSi c’est pas formi, formi, formi, formidaaaaableeeuh!! Plus besoin de fer à repasser, moi je dis, révolutioooooon!!
Ils ont aussi des étiquettes permettant de signaler des allergies, et ça aussi c’est chouette
image

Parce que je pense qu’il vaut mieux trop prévenir à ce niveau-là, que pas assez!

Ensuite on trouve vraiment de tout! Des étiquettes pour marquer les assiettes /bols / doudous / vêtements / chaussures etc…et pourquoi pas pour soi-même! Moi qui adore faire des compotes maison, je pourrais aussi m’en servir comme étiquettes décoratives afin de donner un peu de gaieté à mes contenants! On trouve aussi des plaques, pour par exemple accrocher l’adresse de la maison à son cartable, ou à sa valise lors de départs en vacances, etc…

image

Toutes les étiquettes ont un choix de personnalisation aussi large que le panel de bêtises de mes Crapules, tu peux personnaliser le texte bien sûr, mais aussi l’image associée, le contour…et la visionneuse te permet d’admirer ton œuvre! Claaasse!!

Et tout ça dans le respect de la planète, car les encres sont sans solvant youpiyouuu!! Elles résistent aussi à l’eau, au micro-ondes et au lave-vaisselle! De vraies guerrières!

image

image

image

Bien bien. Maintenant que tu es fin connaisseur de l’étiquette, je te propose un CONCOURS qui déchire le slip de ta cousine germaine:

Tu vas pouvoir gagner un Pack découverte:
image

Il se compose de:
✅30 étiquettes autocollantes personnalisables (choisir 1 couleur, le dessin et la police). Résistent au lave-vaisselle et au four à micro-ondes.
✅30 étiquettes thermocollantes personnalisables pour vêtements, (choisir 1 couleur, le dessin et la police). Facile à poser avec le fer à repasser.
✅20 petites étiquettes pour les chaussures (non personnalisables)
✅1 étiquette bagage, non personnalisable sur le site, mais à personnaliser avec une étiquette autocollante.

Tu vas pouvoir tester tout ça tranquillement chez toi et être sûr(e) de retrouver son doudou à la sortie de la crèche/école/collège/lycée (bon là t’abuses)

~ CONDITIONS ~
Hééé oui, pas de cadeau sans contraintes! C’est l’jeu ma pauv’lucette!

– liker les pages Facebook de BienMarquer et la mienne
– s’inscrire à la newsletter de BienMarquer par ici
– partager le concours en mode public sur ton profil Facebook
– laisser un commentaire sous mon post Facebook pour me dire que tu participes (ou que tu as chaud/faim/soif)

~ BONUS ~
Si on atteint les « 500 Like » sur ma page Facebook, je donnerai un code de réduction à utiliser sur le site de la marque (il ne marchera donc pas chez Sephora, Amazon, Crapules.com etc…ou tout autre site qui ne commencerait pas par « bien » et finirait par « marquer ». Je préfère prévenir)

Bonne chance Bande de Crapules!!

*Le concours commence à mon top départ (maintenant, tout de suite, le 14/08/2015) jusqu’à mon top final (bientôt, dans quelques jours, le 19/08/2015)
*J’annoncerai le nom du grand gagnant le 20/08/2015 (2016 ça ferait un peu tard). Mon huissier de justice Maître Maxi Crapule, sera assisté par son Adjointe Mini Crapulette. Toutefois, si le nombre de participants est élevé, j’utiliserai Random, après avoir attribué un numéro de participation aux joueurs. Bah oui quand même.
*Ce jeu est organisé par moi et mon partenaire BienMarquer. Picétout.
*Voilà c’est tout.
*Vous pouvez disposer. Et jouer!