Le métier de maman

Je sais que dans la tête de certains (genre des papas) (genre le papa des deux crapules) (chuuuuut), être maman est inné, et donc nous savons tout faire, comme ça, hop, on sait faire. Donner à manger, changer les couches, donner le bain. De cette manière, l’excuse du « fais-le toi, tu sais (mieux) faire » a vu le jour.

Tu te rappelles, dans les années 50, les papas travaillaient pour ramener l’argent au foyer, et la maman consacrait sa vie aux enfants. Ouais. Ben même qu’aujourd’hui, dans les années 2000, ça n’a pas vraiment changé. En fait on se fait même AVOIR aujourd’hui. Parce que le papa, il ramène l’argent pour se le mettre dans son porte feuille, et la maman, elle arrête de travailler pour éduquer les enfants, et perd par la même occasion:

* son temps libre,

* sa crédibilité au boulot (« ça fait longtemps que t’es plus venue bosser, tu te rappelleras comment c’est? ») (réponse: oui, surtout la machiné à café),

*ses copines qu’elle n’a plus trop le temps de voir,

* la sympathie de la caissière qui n’en peut plus de la voir ramener ses crapules aux courses,

* la sympathie des clients du supermarché « elle peut pas faire ses courses à une autre heure que midi bordel c’est ma pause déjeuner gnagnagna mais elle nous fait biiiiip avec son gosse qui chiale comme un biiiiiip et hoooo une promo sur le chocolat de Pâques »

Elle est belle la vie d’une femme aujourd’hui 🙂 Contrairement à ce que tu pourrais penser à cet instant précis, je ne suis pas en train de me plaindre. Non. Je suis en train d’alimenter les bouquins d’Histoire des futures classes de Lycée, où, en 2095, on comprendra que l’évolution de la situation de la femme, malgré les actions des groupes féministes Femen et autres furies de la foufoune, n’a pas été aussi fulgurante que cela.

Ainsi, nous devons nous faire à l’idée que oui, les Hommes nous voient comme des « prêtes à être maman », comme les agents immobiliers voient dans leur immeuble à vendre du « prêt à décorer ». C’est notre fonction en fait. On sait le faire.

Et ce « rôle », on le fait bien, car il regroupe une centaine de métiers environ. Je ne vais pas tous les lister, parce que bon, passé minuit, je me transforme comme Cendrillon, en grosse citrouille (c’est ça non?), et que accessoirement il faut quand même que je m’étale sur le lit comme une étoile de mer échouée dorme. Mais voilà les casquettes que j’ai déjà pu porter:

* Infirmière: on parle des enfants là (je rappelle). Soigner les bobos, soufflez sur la blessure, détourner l’attention avant une grosse piqûre…Ohhh oui on sait faire!

* Aide à la personne: t’as déjà habillé quelqu’un dont les membres sont incapables de suivre tes instructions? Ben faut trouver des astuces: le « tuyau » avec la manche du body pour essayer de récupérer la main qui…ah non…punaise elle m’arrache les cheveux avec ses doigts pleins d’ongles…arghh mais comment on le ferme ce pyjama mais c’est quoi cette lanière…puis je viens de te mettre la chaussette pourquoi tu l’enlèves…pourquoi tu cries??? AH!!! J’ai mis les chaussures à l’envers…   Oui voilà quoi, tu vois la scène… Avantage: tu perds 200 grammes et t’es limite essoufflée à la fin de la séance « changeage de couche »

* Interprète: les premiers mots. On en parle? Faut un certain temps pour comprendre que le premier mot a été dit. Alors oui je sais, c’est comme pour ceux qui apprennent une langue étrangère, au début c’est de l’inexact. Mais celles qui me disent « alors moi ma fille elle a dit son premier mot le 14 juillet 1920 à 14h10 » euh heum heum heum pardon? Ma maxi crapule a balbutié son premier mot qui était MAMAN évidemment, vers ses 10 mois, mais ce qui est sûr, c’est qu’il avait déjà dû le dire plusieurs fois avant que je ne tilte…Je comprends mieux ses regards désespérés…Ah si! Il a dit Areuh à 5-6 jours 🙂 (ça voulait sûrement dire « sors moi vite de là maman » puisque nous étions à l’hôpital ^^)

* Auteur de contes: parce que les livres, à l’âge de mes crapules, ils n’en ont pas encore beaucoup. Puis ceux qu’ils ont, faut quand même y mettre le ton, sinon, il atterrit vite dans le grand bac de jeu qui trône au milieu du salon. A côté de la télé pleine de traces de doigt. Oui j’habite chez mes crapules (et non l’inverse)

* Pascal le grand frère: oui c’est un métier. Savoir dire non, c’est tout un art. Surtout quand le sujet n’est pas coopérant.

* Cantinière: produire la nourriture de mini et créer des plats qui donnent envie pour maxi. C’est pas gagné! Moi je suis Susan dans Desperate Housewives. Je préfère me faire livrer que de passer des heures aux fourneaux. Je crois que les fourneaux aussi préfèrent.

* Pressing: oui bon ok ce n’est pas un métier, mais c’est quoi le nom de celles qui bossent là-dedans?? Pressingeuses? On lave, on étend, on repasse…On se transforme en Bree Van de Kamp quelques heures par…mois!

* Militaire en mission: les mouches-bébés sont nos amis, la bronchiolite est notre ennemie. Elles vont passer un sale quart d’heure, ces crottes de nez! Formez les rangs! On presse le sérum phy, on pince la narine, on évacue le tout à gros coups de pieds dans le (censuré), et on maintient la cadence!

* Artiste: j’ai fait un remix des Marionnettes!!!MAMAMIA!!! Tu m’en diras des nouvelles! L’air, c’est Umbrella de Rihanna (qui peut aller se rhabiller au passage). Under my marionnette hé hé hé hé!!!

* Spa: non pas S.P.A. quand même ho! Tu as déjà donné le bain à un bébé? Si oui, tu sais déjà ce que je vais dire. Sinon, en gros, tu mets le chauffage à fond, tu remplis la baignoire, et tu attends l’heure de ta mise à mort. Il fait 40°, et là, une vague arrive pile dans ta tronche pour que ton mascara pleure sa mère.

Bon, je crois que j’ai fait le tour, et je crois aussi que la mini crapulette est réveillée…va falloir enfiler la casquette de cantinière et de changeuse de couche niveau confirmé.

Et toi, tu vois d’autres métiers inhérents à ton rôle de maman?

Publicités

9 réflexions sur “Le métier de maman

  1. Excellente 😉
    Le mot que tu cherches ça s’appelle une lingère ! 🙂

    Rajoute à ça, agent d’entretien, animateur (faut bien les divertir), psychologue, dictionnaire ambulant (c’est quoi ça ? Et pourquoi ? Ça sert à quoi ? Et comment qu’on fait ça ?), éduc spé, décoratrice d’intérieur (t’as pas vu leur chambre ? Valérie Damidot sors de ce corps ! lol), conseillère en image (non cette jupe ne va pas avec ce t-shirt voyons, ce noeud papillon va mieux avec ta tenue, mets plutôt ces chaussures la couleur s’accorde avec tes barrettes), dans le même style les mamans de petite fille sont également coiffeuses (couettes, queue se cheval, chignon, tresses,… Noeuds ! Aïeeee tu m’fais trop mal !), terrain de jeu (oui ce n’est pas un métier mais chez-moi ça prend tout son sens, le ventre de maman fait un super trampoline et le dos un cheval génial !), taxi (snif première sortie avec une copine jeudi ! Après-demain elle sera ado j’aurai rien vu venir…), arbitre (ou flic, ça dépend de tes enfants !), coach (tu peux le faire ! Le scratch dans la boucle, oui ! Oui ! Vas-y, c’est bien… Bravooooooo !!!), actrice (qu’il est beau ce dessin ! C’est un… Dinosaure ? Ah, c’est mamie ! Magnifique…), plus tard on aura le droit de se transformer en professeur (les joies des devoirs à la maison…), couturière-vétérinaire (doudou-lapin a un gros bobo 😥 ), garde du corps (mais qu’il est con ce chien à sauter sur ma petite protégée cynophobe !), dans mon cas (et beaucoup de mamans je pense) photographe lol, secrétaire médicale (pédiatre, allergologue, Kiné, ostéo,….. Pffff), chercheur d’or (ou de trésor… Ou de playmobil perdu dans la chambre… Enfin ce champ de bataille qui est censé ressembler à une chambre), maître d’oeuvre (qui a inventé les jeux à monter dans des oeufs en chocolat !? Piiiire, les châteaux géants playmobil, ou même les duplos que c’est à maman de construire une ferme avec 5 pauvres briques colorées…), et celui que je préfère amie-confidente-calinothétapeuthe 😀 ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Ah toi aussi tu trouves qu’on se fait encore enfiler en 2015 en choisissant ‘être au foyer? Moi aussi j’en ai bien l’impression. Ce qui m’emmerde le plus c’est les réflexions des copains du genre « t’as que ça à faire de la journée »…Fais des gosses et on en reparle bordel! Du coup, je retourne bosser moi! Enfin, je cherche…:-)

    Aimé par 1 personne

    • Oui j’ai cru comprendre que tu cherchais 🙂 je me rends compte aussi que finalement, les nanas qui se la jouent « nan mais moi je retourne bosser, j’ai trop besoin d’une vie sociale », en fait, elles le font parce que le boulot, c’est les vacances!! Haha 😉 Puis pour ma part, ya pas que les amis qui me font la rélexion! Ya le papa aussi. Classe hein?

      J'aime

      • Nan mais c’est carrément ça! Le boulot c’est les vacances en fait! Moi je pète littéralement un plomb à la maison…mais ça va beaucoup mieux depuis que je refourgue le fiston deux aprem par semaine. Je ne me plaît pas dans ce boulot de mère au foyer…alors je cherche ailleurs ^^
        Sinon oui très classe ton homme >:-(

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s