Ca fait un bail

Que j’ai pas écrit! Mais voilà, pouf, page  blanche. Plus d’inspiration. Faut dire, entre le grand qui court partout depuis qu’il sait marcher, et la petite qui me réclame minimum deux fois par nuit, me rappelais même plus qu’on était en 2015…
Pour moi le temps s’est figé en 2013. Quand ma vie de maman a commencé. Quand mes collègues me parlent du boulot, j’ai l’impression d’avoir loupé dix ans. Plus les mêmes têtes, des gens qui montent, d’autres qui partent. Toujours les mêmes qui voient ce manège, mais qui restent impuissants.
Ce qui me rappelle qu’on est en 2015, ce sont les mauvaises nouvelles. Qui s’accumulent depuis le début de l’année. Depuis ce 7 janvier précisément. Toutes ces vies volées. Pour rien. Pour de l’interprétation erronée. Pour un manque terrible de second degré. Et un sentiment unanime d’injustice. Puis la mort entraîne la mort. Mon grand-père. Mon « grand-pa », qui a voulu rejoindre un peu vite les humoristes, peut-être qu’il voulait de la bonne compagnie. Du divertissement. Puis toutes ces autres horribles choses, chaque semaine, qui s’enchaînent. Le monde devient fou. Pourquoi l’Homme cherche-t-il toujours à tout détruire autour de lui?
Bref, on va pas parler questions existentielles, hein, mais c’est vrai que je me pose beaucoup de questions.
Avant, je ne craignais pas la mort. Je me disais, fatalement que ça arrive puis voilà.
Mais depuis que j’ai mes deux enfants, je suis terrorisée par cette notion. Plus rien. Plus de vie. Qui pour s’occuper de mes bébés? Comment pourraient-ils faire? Ca semble égoïste, pourtant c’est une préoccupation récurrente quand on devient maman. On veut leur donner les clefs pour qu’ils puissent voler de leurs propres ailes ensuite. Mais avant cela. Avant c’est trop tôt. Mais est-ce qu’un jour, en tant que maman, on se dit qu’ils sont prêts? Que ça y est, ils n’ont plus besoin de nous? Parce que moi, ma maman, j’ai l’impression que j’en aurai toujours besoin. Alors à part trouver le moyen d’avoir la vie éternelle, je vois pas trop comment on pourrait s’en sortir.
En même temps à 190 ans, j’espère que la chirurgie esthétique aura evolué.

Faut faire en sorte de ne jamais rien regretter dans la vie. Toujours faire ce qui nous plaît, et se dire que personne ne pourra nous rendre ce qu’on a perdu, pas fait, pas tenté. Qu’une seule vie.
Ca me rappelle un site sur lequel j’allais quand j’étais ado. « Bébévallée ». Fallait grimper dans les échellons pour devenir prof puis directeur d’école. Puis fallait surtout faire des bébés. J’ai retrouvé mon compte ya pas très longtemps. J’avais 5 enfants. Je m’en rappelais plus. Faut les nourrir et leur acheter des vêtements. Ben c’est bête, mais quand j’y suis retournée, et que j’ai vu que la moitié de mes bébés virtuels n’étaient pas habillés et sous-nourris, j’ai eu mal au coeur. Alors j’ai acheté des vêtements et de la bouffe. Je sais plus quelle monnaie c’est, mais c’est en devenant directrice d’école que je me suis fait plein de blé (virtuel) et que j’ai pu leur offrir tout ça. Même si la plupart de mes anciens bébés virtuels portent le prénom de mon ex suivi de « junior », ben j’ai de l’affection pour eux. Ils me rappellent cette partie de ma vie, où je me voyais déjà maman. Où je pensais que c’était facile d’avoir des enfants. Si tu veux souffler, suffit d’éteindre l’ordi. Gniiii
Nan, j’ai jamais pensé que c’était facile d’avoir des enfants. Mais je pensais quand même que les éduquer serait plus simple. Qu’il suffirait de dire « non » une ou deux fois pour qu’ils soient obéissants. Bah ça marche pas comme ça! Mais pas grave, c’est fun. Maintenant, ma crapule de fils sait très bien dire non 🙂 A force de l’entendre.
Aaaaahhh, l’éducation…On en reparlera hein! Tu le vois venir, le « terrible two »? C’est la phase de pré-pré-adolescence. Ça donne envie d’en savoir plus hein?
Mécréant 😉 Je prépare un article là-dessus. C’est pas le genre de truc qu’on peut expliquer en deux lignes.
Donc « to be continued » comme dirait Melrose Place.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s