Mon meilleur ennemi: le régime

Alors là je vais te parler d’un mot, qui me met dans tous mes états. Si tu prononces ce mot à côté de moi, je suis capable d’avoir soudainement le syndrôme Gilles de la Tourette. Alors si tu veux pas d’insulte m’en parle pas ok? Parce que là je suis déjà enervée alors viens pas en rajouter une couche.
Prout puducu. Et voilà j’suis trop vénère.

Le mot, c’est Ré-gi-me. Pfff…déjà, un mot avec un « r » puis un « g » dedans puis un accent wouhhhhaaa le mal de crâne quoi!! Alors oui, « Régine », c’est pas loin. Mais tant que tu me mets pas une chanson d’elle, ça va.

Franchement. Régime. T’as pas déjà envie de bouffer en lisant ce mot?
Moi, quand je me dis oulala rien ne va plus va falloir arrêter les conneries là wouhooo wouhooooo wouhooooooo, et que je me dis « c’est décidé, demain c’est régime ». Ben au bout de 10 minutes j’ai l’impression d’être en hypoglycémie. « Je tremble là, donnez moi du sucre ou je vais creuverrrrrrr ».

Voilà pourquoi c’est la merde. Je suis pleine de bonne volonté. Pendant 10 minutes. Et comme j’ai tenu 10 minutes, je me félicite, je mange du chocolat 🙂
Tu me diras, c’est comme si un alcoolique s’auto-congratulait en buvant un coup pour son premier jeton. Chacun son truc en même temps. Puis pourquoi pas?
Avec les 15.000 émissions culinaires qu’il y a actuellement (« le meilleur pâtissier », « masterchef », « un dîner presque parfait »), sans compter les pubs qui nous rappelent tous les délices (certains diraient toutes les « merdes ») dont ce monde regorge, la motivation est vite retombée…

Quand on est en période de régime, c’est comme quand on est enceinte et qu’on a l’impression de voir des femmes enceintes partout. Ben là on voit de la bouffe partout. On en rêve même. Un gros gâteau au chocolat qui frappe à la porte et crie « laisse moi rentrer ». Rhaaaa bouge de là tentation calorique! Puis ben c’est bien connu hein, les meilleures choses sont les plus grasses. C’est pas zuste!
Genre que celui ou celle qui s’extasie devant une pomme me jette la première…madeleine. Pur beurre. Dans la tronche.

Faut trouver le régime qui nous convient. Moi j’aime bien parler plutôt de rééquilibrage alimentaire. Ya tout dans ces deux mots. Ca veut dire « tu bouffes mal gros sac alors on va corriger tout ça et tu rêveras de manger un trognon de poire ensuite ». Moyennement convainquant je sais. Mais c’est mieux que régime-restriction-touche-pas-t’-as-pas-le-droit. Après faut le déclic aussi. Un déclic assez fort parce que des déclics dans la vie, on en a plein. Là faut trouver le bon. Celui qui te motivera assez longtemps pour perdre au moins 500 grammes.
Parfois quand t’as de la motivation, ya des tentations qui s’amènent vers toi:

Avec un nom comme ça, monsieur fromage, faut pas s’étonner si je te bouffe quelques morceaux!
Nanméoh…

Finalement, après mûre reflexion, je vais me laisser tenter par un régime en douceur. Enlever tous les jours un plaisir en trop. Au moins se dire à la fin de la journée qu’on est satisfait, qu’on se sent plus léger que les autres soirs.

Advienne que pourra. Si on ne se revoit plus, sache que je t’ai aimé. Beaucoup. Très beaucoup. Ce combat risque de durer un certain temps, et je te promets pas d’être enthousiaste tous les jours. Va falloir donner du sien.

Mais je resterai connectée pour te faire partager ma mauvaise humeur. De rien 🙂

Publicités

5 réflexions sur “Mon meilleur ennemi: le régime

  1. C’est tellement vrai !!!! on dirait moi !!! un truc incroyable. totalement moi, le gâteau au choco, les pubs, les émissions torture, les magasines avec filles en bikini que je truciderai, bref super super vrai. et qu’on me parle pas de « mais il faut juste de la volonté!!! » « tu vas voir comme tu te sentiras bien!! » ou alors « ppffff être enceinte c la merde, j’imagine pas ce que c’est d’être gros! heureusement y’a l’accouchement! » non mais parfois y’a des baffes qui se perdent.
    J’ai réussi l’exploit monumental, inédit et absolument irréel de perdre 20 foutus kilos. et je ne m’arrête pas là, sauf que… entre-temps y’a eu paques ! et le chocolat sur la table basse, je sais pas comment m’en débarrasser !!! ^^

    Aimé par 1 personne

    • Hahaha!! Sérieux on t’a dit qu’être gros c’est comme être enceinte sauf qu’au moins on peut accoucher? Nan mais j’ai jamais entendu un truc aussi débile…yen a ils sont graves. Oui alors les 20 kilos que tu as perdu, alors je les ai retrouvés, ils sont dans mon cul 🙂 si tu voulais bien venir les récupérer…

      J'aime

  2. Pingback: C’est décidé! Je régime. | la maman des deux crapules

  3. Pingback: Résumé de l’année 2015 | la maman des deux crapules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s